15/05/2007

curieuses, ces bêtes-là!

Mais que sont donc, ces bêtes-là? photographiées hier soir dans le jardin.


des vers luisants ou lampyres: les femelles adultes du lampyre, aptères (dépourvues d'ailes) et luminescentes, ont une forme de larve, elles émettent une lumière verdâtre avec la face ventrale de leurs derniers segments abdominaux pour attirer les mâles qui, eux, sont pourvus d'ailes; comme il faisait nuit, l'utilisation de flash ne permet pas de voir la lumière émise .


cet insecte coléoptère n'est pas vraiment beau mais certains en ont quand même fait un poème:

LE VER LUISANT
Juin parfumait la nuit, et la nuit transparente
N'était qu'un voile frais étendu sur les fleurs :
L'insecte lumineux, comme une flamme errante,
Jetait avec orgueil ses mobiles lueurs.

"J'éclaire tout, dit-il, et jamais la Nature
N'a versé tant d'éclat sur une créature !
Tous ces vers roturiers qui rampent au grand jour,
Celui qui dans la soie enveloppe sa vie,
Cette plèbe des champs, dont j'excite l'envie,
Me fait pitié, me nuit dans mon vaste séjour.
Nés pour un sort vulgaire et des soins insipides,
Immobiles et froids comme en leurs chrysalides,
La nuit, sur les gazons, je les vois sommeiller :
Moi, lampe aventureuse, au loin on me devine ;
Etincelle échappée à la source divine,
Je n'apparais que pour briller.

Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)

1 commentaire:

ratichoo a dit…

C'est plus joli dans le noir!